Accueil

bandeau-achat-livre

Bienvenue sur le site dédié au livre : « la stabilité des espèces : l’Enquête ». Vous y trouverez des extraits des principales parties de cette étude.

Bonne découverte !

Il se pourrait que la conception moderne de la science vînt buter contre la biologie.

JACQUES MARITAIN,

Distinguer pour unir ou Les Degrés du savoir

Depuis qu’on observe la nature, depuis le temps d’Aristote jusqu’au nôtre, l’on n’a pas vu paraître d’espèces nouvelles, malgré le mouvement rapide qui entraîne, amoncelle ou dissipe les parties de la matière, malgré le nombre infini de combinaisons qui ont dû se faire pendant ces vingt siècles, malgré les accouplements fortuits ou forcés des animaux d’espèces éloignées ou voisines dont il n’a jamais résulté que des individus viciés et stériles et qui n’ont pu faire souche pour de nouvelles générations.

La ressemblance tant extérieure qu’intérieure, fût-elle dans quelques animaux encore plus grande qu’elle ne l’est dans le cheval et dans l’âne, ne doit donc pas nous porter à confondre ces animaux dans la même famille, non plus qu’à leur donner une commune origine, car s’ils venaient de la même souche, s’ils étaient en effet de la même famille, on pourrait les rapprocher, les allier de nouveau, et défaire avec le temps ce que le temps aurait fait.

GEORGES-LOUIS LECLERC DE BUFFON,

Histoire naturelle